LA ARGENTINIDAD….. AL PALO

Política, Videos, Ciencia,Cultura, Espectáculos, Cine, Deportes, Tegnologías, Arte, Humor, Música, Reportajes. ETC

Il a inauguré la photo 2006 de pression du monde : l’échantillon qui montre la meilleure chose du fotoperiodismo mondial (APERÇOIVENT les PHOTOS DIT TOUT)

Posted by LA ARGENTINIDAD ...AL PALO en noviembre 3, 2006

Dans les borges culturels centraux il a inauguré la photo 2006 de pression du monde : l’échantillon qui montre la meilleure chose du fotoperiodismo mondial un se compose de 200 photographies choisis entre 83.000 travaux de 4.500 fotoreporteros. Ils sont les images choisies pour l’exposition d’un fotoperiodismo plus important du monde.

 

Madre e hija, en un comedor de un centro de emergencia en Nigeria.

Secuelas del huracán Katrina en Nueva Orleans.

Un toro embiste al caballo y su jinete en una corrida de toros en Medelln, Colombia.

Un sobreviviente de los ataques con bombas en Londres.

Un oso polar devora una foca arriba de un témpano en Svalbard.

L’exposition de la photo prestigieuse 2006 de pression du monde est difficile à ne pas rester en voyant la série de 200 photographies choisis pour 49º, exhibé à partir du consternado d’aujourd’hui dans Borges culturel central (Viamonte et San Martin). Les images de gain de l’aide annuelle du fotoperiodismo se reflètent des guerres, des désastres de la nature et de la violence de la vie quotidienne, aux images de sport, des histoires personnelles ou des expressions artistiques de grand impact humain. Sur 83.000 a présenté/photographies dans le monde entier montré de presque 4500 fotorreporteros, l’échantillon réunit les travaux attribués dans dix catégories à côté d’autres images exceptionnelles qui croiseront 90 pays pendant une année et seront exhibées à Buenos Aires jusqu’aux 3 de décembre. L’itinéraire commence par une photo inquiétante : le visage d’une jeune mère dans une clinique de l’urgence pour affecté par hambruna le nord-ouest du Nigéria, pendant la sécheresse terrible qui était le bout d’année dans cette région africaine, dans laquelle la main de son bébé à peine d’une année couvre la bouche à lui. C’était la photo de l’année, et son auteur, le Finbarr canadien Or Reilly, de Reuters.

   


C’est un échantillon pour célébrer le travail du fotoperiodista, puisque souvent une scène dépeinte est admirée mais elle ne pense pas à cela il y avait une personne là, au sujet de ce moment précis et en cet endroit précis qui risque souvent sa vie pour immortaliser une scène », il a exprimé pour profiler l’Elsbeth hollandais Schouten, curadora de l’exposition. « J’ai choisi de monter l’exposition d’une manière thématique, ainsi elle est comme j’ai groupé connexes au tremblement de terre du Cachemire ou le beau d’ouragan et le Tsunami, qui sont de différents photographes. Mais il est important d’enregistrer une histoire des angles divers et des modèles », il a souligné Scouten. Et il a ajouté qu’on est un échantillon que « essaye d’informer au public dans lequel se produit dans le monde, et à homenajear les 75 décès par an des fotoperiodistas qui sont tués pour risquer de faire le clic qui compte souvent une histoire incroyable ». Dans les 2005 sujets qui ont croisé les nouvelles qu’elles ont dû faire avec la nature, mais figurer également en premier lieu la situation en Irak, les pompes suicidaires de voiture à Londres ou le conflit Palestinien-Israélien », a souligné le curadora de l’échantillon. Le désastre qui est parti de l’ouragan de Katrina, le tremblement de terre terrible au Cachemire, le tsunami mortel en Indonésie, l’opération infantile au Bangladesh, une explosion incroyable des battes en Zambie, les voyages mouvementés qui doivent effectuer les danseurs dans l’école du ballet de Moldau, le secret perce un tunnel en Israel pour fournir l’armement aux Palestiniens ; l’identification des corps, dix ans après, dans Sbrenica ; l’arrivée des marins nord-américains dans des cercueils vers les Etats-Unis et l’odyssée de sorte que les immigrés africains puissent faire un pas sur le continent dans les îles Canaries, entre d’autres drames connus, se mélangent aux scènes amusés de gagner mieux un prix dans le cours cloué de course ou exquis dans un match de natation en Santa Clara. De l’Amérique latine, le curadora a mentionné une histoire du Guatemala, une série qui a obtenu le troisième prix dans l’article de nouvelles de catégorie du photographe argentin Rodrigo Abd : « Elle a suivi l’itinéraire violent « des maras », ces bandes surgies au Guatemala qui ont été intégrées dans ses origines par les enfants des agronomes indigènes déplacés de ses points d’origine par la guerre civile et qui, en années 80, se sont installées dans les périphéries ».

Les images – accrochées dans les murs de la salle, ils dévoilent une sorcellerie à laquelle est difficile de se soustraire et le bras à un puzzle des sujets très différents mais dans ce qu’on peut trouver les signes de ces périodes. Un garçon du Bangladesh, derrière une machine à coudre, soulève sa main à l’heure actuelle dans ce qu’un contrôleur de l’usine où il travaille le menace un bois pour ne pas accomplir la quantité d’articles stipulés. Et en Afrique du Sud, à Johannesburg, un passeport pour son futur avec son poussoir alésé de danse dans le premier avion apparaît une fille dans une classe de ballet -. Un jeune nadadora nord-américain est attrapé en se frappant avec le tremplin dans un saut acrobatique, les bullfigthers se vantent dans une corrida des taureaux dans Medellín ; et les enfants de la rue au Congo versent et rient dans un refuge où ils reçoivent la nourriture et un endroit pour dormir : ils ont été jetés à la rue par ses propres parents, défendeur des sorcelleries, pour apporter des problèmes économiques ou de la mort d’un certain parent. L’exposition pourra en mesure à dans la visite centrale Borges culturel, Viamonte et San Martin, de lundi par vendredi de 10:00 à 21:00. Et dimanche et vacances de 12:00 à 21:00 .hs.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

 
A %d blogueros les gusta esto: