LA ARGENTINIDAD….. AL PALO

Política, Videos, Ciencia,Cultura, Espectáculos, Cine, Deportes, Tegnologías, Arte, Humor, Música, Reportajes. ETC

Clemenceau : la menace pour la santé et l’environnement confirmée

Posted by LA ARGENTINIDAD ...AL PALO en diciembre 16, 2006

Paris, France — Le 13/12/06 – Les experts du bureau international de certification Veritas, chargés par le ministère de la Défense de repérer l’amiante et les autres substances toxiques sur le Clemenceau, viennent de rendre leurs premières conclusions.

No se puede mostrar la imagen “http://www.greenpeace.org/raw/image_full/france/photosvideos/photos/clemenceau-amiante” porque contiene errores.

Greenpeace exprime une double satisfaction. D’abord, l’association de défense de l’environnement se félicite que soit confirmée la menace que l’exportation de l’ex porte-avions a fait peser sur la santé des travailleurs indiens et l’environnement. Même sans évaluation du tonnage d’amiante à bord du Clemenceau, il est évident que les chiffres avancés par Veritas vont bien au-delà de ceux défendus au début de cette année par l’Etat français. Et pour cause : aucune évaluation n’avait été menée… « Loin de l’opération de communication qu’on nous prêtait à l’époque, la campagne menée pendant plusieurs années par Andeva, Ban Asbestos, le Comité anti-amiante Jussieu, Greenpeace et la FIDH contre l’exportation du Clemenceau se trouve aujourd’hui totalement justifiée, rappelle Yannick Jadot, directeur des campagnes de Greenpeace France. Il y a un an, presque jour pour jour, des militants de Greenpeace montaient à bord du Clemenceau dans le port de Toulon pour l’empêcher de partir pour l’Inde, au motif que la présence importante de substances toxiques à bord, en particulier d’amiante, constituait un danger immédiat et avéré pour la santé et l’environnement. »

Deuxième motif de satisfaction : le sérieux du travail d’évaluation des substances toxiques à bord mené par les experts de Veritas. De la même façon, le processus de consultation mené par le ministère de la Défense et l’engagement qu’il affiche à vouloir faire du démantèlement du Clemenceau un exemple à l’échelle européenne doivent être salué. « Malgré notre satisfaction, nous restons très vigilants. Au-delà du cas spécifique du Clemenceau, notre objectif prioritaire reste que les réformes engagées par l’Union européenne et les organisations internationales sur les exportations de déchets toxiques s’accélèrent, et que les mesures indispensables soient rapidement prises pour que la santé des travailleurs et l’environnement ne soient plus sciemment mis en danger, conclut Yannick Jadot. C’est à travers la Plate-forme pour le démantèlement des navires en fin de vie que nous poursuivons ce combat. »

Pour en savoir plus sur la Plate-forme pour le démantèlement des navires en fin de vie, contacter Ingvild Jenssen, +32 485 190 920, ingvild@bellona.org

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

 
A %d blogueros les gusta esto: